Les erreurs du débutant, nous sommes tous passées par là !

J'ai commencé la couture étant enfant, mais il m'arrive toujours de me tromper. La fatigue et le manque de concentration y sont souvent pour beaucoup. Parfois, la pression nous oblige à bâcler les cousettes. C'est le type d'erreur qui ne pardonne pas et qui empêche parfois, même, qu'un vêtement soit finalement porté par la suite !

Alors faisons le tour de toutes les erreurs qui reviennent le plus souvent au début. Cette liste est d'abord adressée aux débutants en couture. Ce n'est pas plus mal de faire un rafraîchissement par la suite et d'y revenir régulièrement.

N'hésitez pas à nous contacter via instagram si vous avez d'autres suggestions.

 

1 - Oublier de laver LE TISSU


C'est l'erreur habituelle, que je fais encore !

Bien sûr, quand on a son patron en tête, hop hop hop on regarde nos tissus avec amour...lequel vais-je couper pour réaliser le vêtement de mes rêves. Passer par l'étape de la machine à laver ne fais pas souvent partie de notre processus de créativité. L'envie de couper tout de suite est tellement forte !

De plus, le passage en machine nécessite de surfiler le contour de certains tissus pour éviter qu'ils s'effilochent de trop en machine, au risque de perdre quelques centimètres...

Je vais vous raconter pourquoi, pourtant, il est primordial de laver son tissu avant de couper  :

- Évite les mauvaises surprises : la viscose a tendance à rétrécir au lavage, certaines mailles se resserrent et on se retrouve avec un vêtement raccourcis et élargi...

- Enlève les produits : vous ne savez pas par où est passé votre tissu avant d'atterir dans votre placard. Il peut avoir été aprêté dans l'industrie, être passé par de multples mains. Laver son tissu, c'est s'assurer d'avoir un tissu propre et sain.

Je vous conseille de laver votre tissu avec une lessive écologique en suivant les instructions données par la mercerie ou bien d'utiliser un sachet de billes de magnesium comme Terrawash (plus besoin de lessive, c'est magique !).


oublier de laver le tissu couture


2 - choisir la mauvaise taille de patron

 

Problème qui semble tout bête, qui arrive à tout le monde. On s'imagine que d'une marque de patron à l'autre, tout le monde utilise les mêmes normes de taille et que cela correspond également à ce que l'on porte dans le commerce : Pas du tout

Chaque marque utilise des normes souvent très différentes. De notre côté, nous utilisons les normes IFTH (Institut Français du Textile et de l'Habillement) qui proviennent de grandes campagnes de mensurations réalisées sur les français, mais malheureusement, tout le monde ne possède pas ces normes.

Il est donc important de reprendre ses mensurations tous les 2-3 mois et de les prendre par quelqu'un d'autre que nous même afin que ce soit plus précis.

Afin de vous aider dans la prise de mesure, nous avons mis au point un document à télécharger gratuitement .

Autre astuce, si vous n'êtes pas sûr que la taille vous corresponde, ajoutez 1,5 ou 2 cm de valeur de couture aux endroits où vous avez un doute (sous le bras par exemple). Cela vous donne une bonne marge pour coudre plus loin après essayage (pensez à essayer souvent dans ce cas !).

 

se tromper de taille de patron


3 - Ne pas respecter le droit-fil

 

Le droit-fil, c'est la ligne immaginaire qui est parallèle à la lisière du tissu.

La lisière du tissu étant la bordure du tissu. Elle se voit distinctement.

Sur votre patron, une droite avec l'indication Droit-fil doit être dessinée. Pensez-bien à la recopier en même temps que votre patron.

Une fois sur votre tissu il faut que cette ligne soit toujours parallèle à la lisière du tissu. Cela permet d'orienter chaque pièce de votre vêtement afin qu'il tombe parfaitement.

Pour vérifier vos parallèles, l'idéal est de posséder une règle japonaise !

 

schema droit fil tissu

 

4 - Oublier d'ajouter les valeurs de couture

 

Il y a plusieurs écoles au niveau des patrons : pour ou contre les valeurs de couture incluses ?

Chez A&A, nous sommes partagées car, pour nous, un vêtement ne peux pas aller à tout le monde. Proposer d'ajouter ses marges soit-même, c'est donner la possibilité d'ajouter plus qu'1 cm de valeur de couture là où on est moins sûr que ça passe.

Cela donne plus de flexibilité même si c'est plus long à reporter sur le tissu, on est d'accord.

Du coup on a coupé la poire en 2 :

- Pour  les bébés : les valeurs de couture sont incluses

- Pour  les enfants et les femmes : les valeurs de couture sont excluses

Tout dépend de la marque de patron que vous utilisez. Pensez à bien regarder cette information avant de commencer !

 

oublier ajouter marge couture


5 - ne pas Lire le livret d'instruction

 

Suite au point précédent. Combien de personnes ont oublié d'ajouter les valeurs de couture car elles avaient lu le livret en diagonale....?

Dans les livrets, il y a parfois beaucoup d'informations, c'est dense et tout le monde n'a pas envie de se poser pour lire, ça se comprend, surtout quand vous avez déjà fait un vêtement semblable ou qu'une vidéo est disponible.

Attention, il est pourtant crucial de ne pas louper les points techniques des livrets. Toutes les marques ne réalisent pas leur patron de la même manière et la couture est donc différente.

Il est important de parcourir le livret du début à la fin avant de commencer afin d'avoir une vision d'ensemble de chacune des étapes. Cela facilitera grandement le montage par la suite.

 

lire livret instruction barboteuse bébé


6 - Lésiner sur la qualité du fil et du tissu

 

Oui quand on débute on est évidemment pas prêt à mettre des milliers dans un tissu mais après 4-5 cousettes il faut se donner les moyens d'acheter du tissu de qualité, pas forcément beaucoup plus cher mais qui se tiendra bien et qui durera plus longtemps.

A mes débuts, je ne regardais pas du tout la qualité et je me suis retrouvée avec des tissus qui tombaient mal, qui boulochaient au bout de 2 lavages ou qui étaient impossible à coudre sans s'arracher les cheveux !

Par quoi commencer ? Pour débuter il faut commencer par un tissu qui se tient bien, qui sera facile à coudre : une cotonnade type popeline fine par exemple. Il faut éviter  les double-gazes dont le tissage est trop lâche. Ce type de tissage sera utilisé plus tard.

Surtout, il faut éviter de commencer par des tissus trop souples en polyester ou en viscose ! Ces tissus sont également moins durables et pas du tout écologiques.

Dès que votre budget le permettra, lancez-vous dans les tissus en coton biologique , en chanvre ou même en lin. Les cotons bios se tiennent bien à la couture et ont une très bonne durabilité.

Pour le fil à coudre, quand on débute on a tendance à prendre le fil à coudre le moins cher, en pensant que cela n'aura pas d'importance : erreur ! Les fils à coudre vendues en supermarché ou emballés sous plastique en supermarchés sont en général des fils issue de l'industrie asiatique de très mauvaise qualité qui risquent d'endommager la machine à coudre.

Nous avons en France, encore aujourd'hui, quelques industries de fabrication de fil à coudre de qualité et pas très chers que nous pouvons soutenir ! Retrouvez nos fils à coudre français .

 

mauvais fil à coudre et tissu basse qualité


7 - La flemme du repassage

 

Même si vous ne repassez pas forcément vos vêtements. Le repassage en couture, ce n'est pas la même chose :

Le repassage en couture est indispensable !

Il permet de mettre à plat le tissu pour réaliser correctement les pièces, tout simplement. Si vous loupez une étape de repassage vous risquez grandement de louper une couture.

En général, si les instructions du livret sont claires, il est indiqué les moments où il faut absolument repasser. Faites-le pour vous assurer de belles cousettes.

 

repassage couture

 

8 - Faire fondre l'entoilage

 

Ça, c'est ma spécialité encore aujourd'hui. J'oublie de baisser mon fer au moment où je pose l'entoilage ou je repasse dessus et c'est fichu ! La semelle du fer est à nettoyer entièrement et il faut reposer un entoilage. Le duo gagnant...

Ça vaut également pour les tissus en polyester et les étiquettes de tailles. Le nylon et polyester demandent une températion nettement moins élevée que le coton ou le lin.

Un conseil : baissez votre fer à repasser après chaque utilisation,  il y a moins de risques de dégâts en le reprenant.

 

9 - Positionner le patron dans le mauvais sens

 

Attention aux motifs sur les tissus et aux velours (caresser pour sentir le sens du poil). Il faut bien penser au sens du patron, d'une chemise ou d'une robe par exemple.

On peut aussi positionner un patron au pli du tissu alors qu'il nécessite des valeurs de couture, aïe.

Un conseil : bien regarder son tissu avant de poser les pièces dans le même sens et lire le plan de coupe !

 

sens du patron sur le tissu


10 - Bâcler les finitions

 

Argh les finitions, c'est justement ce qui arrive souvent à la fin où on est fatigué, cela fait déjà plusieurs heures qu'on imagine notre vêtement terminé mais non, il reste cet ourlet, cette fintion de manche. Le problème, c'est que si on va trop vite sur les finitions, celles-ci risquent d'être ratées et de se voir.

Ce sont des vêtements qui seront au final jamais portés ou peu portés car on saura que l'on a raté ses finitions, oui oui, ça ne s'oublie pas.

Attention donc à bien s'appliquer et s'obliger à :

- Thermocoller toutes les pièces indiquées dans le patrons (même si on a la flemme)

- Prenez votre temps pour bien repasser les ourlets

Vous serez d'autant plus fier d'avoir une cousette bien terminée que vous pouvez porter et qui vous plaira longtemps.

 

montage col finition couture

 

Que l'on débute ou que l'on couse depuis longtemps, nous faisons toujours des erreurs !

L'intérêt de cette liste est de faire le point sur les plus courantes. Analisez celles que vous faites le plus afin de vous aider à être plus indulgente avec vous-même pour petit à petit, vous améliorer dans vos cousettes.