Ma Fashion Mercerie
Le Blog

Bienvenue dans notre mercerie en ligne

€ $ £...

Précédent ou retour à : Retour au Magasin Général Retour au magasin Mariage Retour au magasin Costumes traditionnels ou historiques Retour au magasin Lingerie English version

Blog couture, tricot, broderie, facile et fashion

--- ---

21 article(s)

Par ordre croissant
par page
Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3

La double gaze. Quelle douceur, rien qu'à entendre ce mot vous ressentez déjà la douceur de cette matière et vous avez envie de vous y enfouir comme dans un cocon.

Tissage ultra-tendance depuis quelques années, la double-gaze qui se cantonnait aux accessoires de bébés : lange, tour de lit, gigoteuse, sortie de bain, doudou...Est arrivée en force dans l'habillement, d'abord dans celui des enfants puis dans celui des femmes.

La voici maintenant cousue en robe de soirée, jupe midi, chemise, short.

J'ai l'impression de la voir partout. De tout temps j'imaginais que c'était la matière privilégiée pour l'été et puis non, pourquoi ne la porteront pas en hiver si elle si confortable ?

 

LA DOUBLE GAZE De coton



Un petit tour des caractéristiques de ce tissu pour commencer :

La double-gaze est un tissu dont la matière est le coton issu de deux gazes superposées, d'où le nom double-gaze. Ces deux gazes sont reliées entre elles par des points réguliers et espacés discrets et presque invisibles.

 

Entretien : 30° machine, sechage à plat pour éviter toute marque de pince à linge ou fil. Ce tissu peut rétrecir légèrement. Pas de sèche linge.

Il y existe des double-gaze (la plupart) qui ont subi un prélavage particulier afin qu'elles soient présentées déjà gaufrées. D'autre sont lisses à l'achat et se gaufrent au premier lavage (de toute manière il faut toujours laver votre tissu avant de le couper, on est bien d'accord ;).

Voici un exemple de double-gaze prégaufrée ici, une lisse ici en coton biologique.


AVANTAGES

 

- La double gaze a un rendu froissé (après lavage), elle ne demande donc pas de repassage. Cependant, si le vêtement a seché sur un fil, il se peux qu'une ligne disgracieuse apparaisse, pensez à toujours faire sècher à plat. Vous pouvez passer de la vapeur sur le vêtement sans le toucher (ou avec un défroisseur à une certaine distance).

- Le tissu étant fin, la double gaze est un tissu fluide et mou. Il est doux au contacte de la peau. Le porté est très confortable.

- La double-gaze est légère et respirante, parfaite pour les grosses chaleur.

- La double-gaze sèche vite au contact de l'air. Pratique pour un doudou et un lange !


Inconvenients

 

- Les lignes de chaîne et trame sont bien visibles dans le tissage de la gaze. Comme le tissu bouge beaucoup il est parfois difficile à stabiliser quand on pose le patron sur le tissu et au moment de la coupe.

Cela peut vite mal tourner, si le gaufrage part à droite ou à gauche sur une chemise, le droit-fil n'a pas été respecté et cela se voit tout de suite (c'est du vécu)...

- La double-gaze est donc un tissu mouvant ! Attention également au moment de piquer. Certaines double-gazes moins stables que d'autres auront tendance à se déformer. Respirer un bon coup et cousez doucement.

Si vous utilisez une surjeteuse, évitez toute déformation du tissu en allant doucement et en avançant bien le tissu avant qu'il passe sous le pied de la surjeteuse.

- Le tissage étant lâche, certains cotons ont tendance à boulocher. Même méthode que pour les pulls en laine, utilisez une pierre anti-bouloche pour les éliminer en douceur.

- La tenue de la teinte : il semble que la teinture passerait légèrement au soleil pour certaines qualité. Attention donc à bien faire secher à l'ombre.

- Malgré le fait qu'elle soit doublée et gaufrée, la double-gaze blanche peut être trop transparente à votre goût. Vous pouvez la doublée avec un voile de coton .


Choix du tissu

 

Il existe différentes qualité de double gaze. Je vous parlais des double-gazes à rendu lisse ou gaufrées préalablement.

Le choix est personnel mais je trouve que  la double-gaze lisse et en coton bio est de bien meilleur qualité que toutes les autres sur le marché. Le budget est plus important mais le tissu est également plus durable.

Le rendu gaufré après lavage paraît aussi plus naturel que celle gaufrées en usine.

Coudre la double-gaze

 

 

Avant de commencer : Laver et repasser toujours votre tissu avant de couper. C'est également valable pour la double-gaze.

Aiguille : Fine. Utiliser une aiguille 70 de belle qualité

Epingle : De  type extra-fine

Epinglez généreusement votre double-gaze pour les pièces en double, c'est une assurance de plus pour éviter qu'elle ne bouge à la découpe.

Votre double-gaze bouge beaucoup ? Vous débutez ? Vous pouvez l'amidonner pour faciliter le travail. Une recette toute simple ici.

Marquage Feutre effaçable ou roulette mais pas de crayon, cela bougerait trop.

Ciseaux : De  bons ciseaux bien aiguisés.

Stabilisation : si vous avez peur que la couture se déforme au niveau des manches ou de l'encolure. Vous pouvez ajouter du  stabilmanche

Finitions : La double gaze peut vous paraître épaisse lors de la création des ourlets ou la finition d'encolure. Pour les ourlets, repliez au fer en deux fois (1 cm, bien repasser puis à nouveau 1 cm et bien repasser). Au niveau des encolures, choisissez la finition avec un biais en coton ou mélangé.


PORTER LA DOUBLE-GAZE

 

Après ce tour d'horizon de la double gaze, passons aux inspirations.

Vous qui aimeriez coudre cette fameuse matière légère comme un nuage et qui a du mal à passer le pas. J'ai fait des recherches pour vous.

Je me suis aussi posé la question. Qu'est-ce que donne la double-gaze pour une chemise, une robe, un pantalon, un jupe longue ?

Ou même, que donne la double-gaze portée en hiver ? Oui pour les plus frileux, je vous la déconseille. Mais pourquoi ne pas porter une chemise ne double-gaze associée à un gros gilet en laine et un tour de cou ?

Quel est le rendu pour une chemise de garçon ?

Tout ce que j'ai trouvé m'a littéralement inspiré et conquise, qu'en pensez-vous ? :

Bookmark and Share

Mots-clés du blog:

0 Commentaires | Publié dans Tutoriels & conseils par Amandine

Suite à l'article précédent concernant les fibres textiles , faisons le point sur le coton.

Cette fibre extraordinaire pousse directement sur la plante, c'est de la cellulose quasi pure naturelle ! Les pays producteurs l'appelle "l'or blanc"

Le coton est utilisé comme fibre textile depuis plus de 3000 ans av. JC.

La fibre de coton est issu d'un arbuste : le cotonnier. Celui-ci est originaire de l'Inde et pousse seulement dans les pays chaud.

Fleurs de coton


LA CULTURE DU COTON


Malgré sa forte baisse des dernières décennies, le coton reste aujourd'hui la 1ère fibre naturelle d'origine végétale a être cultivée au monde. Très loin devant le lin, le chanvre, ramie, etc (rappelez-vous de mon tableau ;).

Le coton représente en moyenne 1/4 de la production mondiale des fibres textiles. La 1ère étant le polyester...

Au niveau agricole, la culture du coton utilise 2 à 3% de la surface agricole mondiale. Les principaux pays producteurs en 2018 sont :

1/ La Chine

2/ L'inde (en pleine augmentation, la culture du coton y a été multiplié par 3 en 15 ans !)

3/ Les Etats-Unis

La France n'est pas un pays producteur de coton, le climat ne lui convient pas. Ce n'est donc pas une fibre locale.

Les seuls choses que l'on peut faire localement, car ils nous restent des filatures, des tisserands et des entreprises spécialisées en tricotage c'est de... transformer la fibre coton en tissu en France !


LES TRANSFORMATIONS DE LA FIBRE EN FIL DE COTON


Le cotonnier produit une fleur et un fruit en même temps. Ce sont les fibres de coton qui entourent les graines qui sont ensuite récoltées. Autrefois à la main, la récolte est dorénavant mécanisée (surtout aux Etats-Unis). On sépare la fibre de la graine par égrennage mécanique puis la fibre subit un premier battage pour enlever la poussière et pouvoir compacter le coton afin de faciliter le transport.

La fibre est prête à entrer en filature pour suivre les étapes suivantes :

- battage : consiste à retirer les corps étrangers du coton

- cardage : sépare et peigne le coton

- étirage: harmonise l'épaisseur du ruban de carde

- teinture ou blanchiment

- torsion du fil : en fonction de la destinée du fil, différente épaisseur et torsion plus ou moins grande

Après toutes ces étapes, le fil de coton part pour être tissé ou tricoté. Afin de rendre un tissu chaîne et trame ou une maille / jersey.


L'IMPACT ECOLOGIQUE DU COTON


La culture du coton est souvent pointée du doigt pour deux choses : sa consommation excessive d'eau et de pesticides.

En effet, la culture de coton est, comme beaucoup d'autres cultures de plein champs (pommes de terre, maïs, etc), irrigée, afin d'augmenter les rendements et palier aux risques de sécheresse.

Mais ce n'est pas le cas de toutes les cultures cotonnières. 55% seraient irriguées naturellement (eau de pluie ou eau dite "verte") sans besoin d'arrosage, d'après cette source. Les pays pouvant se permettre la technologie de pointe (Etats-Unis...) tentent de diminuer quand à eux la consommation d'eau grâce à des capteurs plus précis des besoins de la plante.

Toutefois, nous avons tous en tête l'assèchement de la mer d'Aral qui est une véritable catastrophe écologique avec la disparition de millions de poissons (28 espèces envolées tout de même) et la création d'un tapis de pesticides avec des conséquences dramatique sur la population Ouzbèque, voir cette source.

Ensuite, la transformation du coton du champs au vêtement consomme également de l'eau. On parle au total, en consommation d'eau pour créer 1 t-shirt, l'équivalent de 70 douches...

La répartition de l'empreinte eau d'un produit transformé en coton est, en moyenne, divisée en 3 parties, l'empreinte eau étant le volume d'eau nécessaire pour la production d'un bien :

- Eau bleue, eau d'irrigation (pompée dans la nappe phréatique ou dans les rivières) pour la culture du coton

- Eau verte : eau de pluie ou eau naturellement dans le sol pour la culture du coton

- Eau grise : eau utilisée pour diluer les engrais, pesticides pour la culture du coton. Ainsi que l'eau utilisée pour la transformation du coton en produit fini (nettoyage, teinture, etc).

Empreinte en eau d'un t-hirt

Le coton est également très gourmand en intrant. Pour le coton conventionnel on ajoute donc pesticides et engrais (le coton bio est quand à lui cultivé sans intrant chimiques).

Le cotonnier étant très sensible aux maladies et aux ravageurs. Sa culture est la plus consommatrice en pesticides au monde.

Ces pesticides ont un impact néfaste directement sur les agriculteurs, sur les sols et l'eau de ruissellement (pollution des eaux souterraines, lacs, rivières) et des conséquences grave sur la santé.

Surtout que dans de nombreux pays producteurs (Inde, Chine, Burkina, etc), certains pesticides autorisés ont été depuis longtemps interdits en Europe à cause de leurs risques prouvés.


LE COTON OGM


Pour pallier à ces problèmes, des solutions ont été recherchées. Monsanto a créé des semences de coton OGM. Le plus utilisé étant le Coton Bt.

Ce coton génétiquement modifié a la capacité de lutter contre les ravageurs en produisant une toxine mortelle pour le ver du cotonnier.

Malheureusement, ce coton OGM montre ses limites :

- Le coton Bt a été développé pour les Etats-Unis et ne s'adapte pas à tous les climats.

- Il est plus gourmand en irrigation.

- Les semences sont vendues très chères et ne sont pas reproductibles.

- Les fibres peuvent avoir une qualité moindre. Le Burkina Faso a abandonné l'utilisation de Coton OGM car leur fibres réputées pour leur longueur, n'avaient plus ses caractéritiques avec le Coton Bt. Le Burkina a vu la valeur de son coton décroître drastiquement !

En Inde où Monsanto a développé le Bt, les suicides d'agriculteurs augmentent dramatiquement. On tente de prouver le lien entre OGM et Coton Bt. Voir cette video.

En 2016, 64% de la suface en coton mondiale était cultivée à base de semences de coton OGM.


LE COTON BIOLOGIQUE


Parlons enfin du coton bio. Une alternative à la culture de coton conventionnelle. Commercialisé depuis la fin des années 80. Il est représenté de plus en plus dans la vente de tissus au mètre (et je m'en réjouis).

Le coton bio est cultivé sans intrants chimiques. C'est à dire sans pesticides ni engrais chimiques. Les semences ne sont pas OGM !

Il peut être soumis à différents labels qui peuvent aller plus ou moins loin dans les aspect environnementaux, éthiques et sociaux.

Voici quelques labels qui intègrent le coton bio :

- GOTS (le plus connu et la référence)

- OCS 100

- Ecolabel EU

Label organic 100 standard


Ne pas confondre Oeko tex et coton bio !

 

 

 

 

 

Vous trouverez un article dédié à tous les labels concernant les produits textiles (prochainement). Attention, le label Oeko-Tex n'a aucune garantie de coton bio dans le tissu ! C'est uniquement un label garantissant que le textile ne comporte pas de substances nocives pour la santé.

Le coton bio, en plus d'avoir un impact moindre sur la pollution des sols et sur la santé, demande une consommation plus faible en eau.

Il est également plus doux, plus souple, plus agréable à porter à travailler en couture que le coton conventionnel.

Le coton biologique représente une infime partie de la surface en coton à l'échelle mondiale. Soit environ 350 000 hectares...

C'est un peu moins de 1% de la surface totale en coton sur la planète. Ce chiffre a malheureusement baissé d'après les dernières analyses de la campagne 2015/16. Mais la conversion des cultures en bio augmente (il faut 3 ans pour passer une terre du conventionnelle au bio et obtenir le label). Source Agence bio.

Pour vous aider à y voir plus clair, je vous propose un tableau comparatif des tissus en coton bio et en coton conventionnel.


COMPARATIF COTON BIO & COTON CONVENTIONNEL

Tableau comparatif coton bio et coton conventionnel

Je résume dans ce tableau ce qui, à mon sens, marque le plus les différences entre coton bio et coton conventionnel. On a tendance à lire énormément de choses sur la culture du coton biologique, qui a un impact nettement moindre sur le climat (voir article résumé source ici).

Nous avons tendance a oublier la différence au niveau du rendu du tissu. Je couds depuis longtemps avec du tissu en coton bio et je remarque une nette différence aussi bien en terme de douceur que de durabilité. Contrairement aux tissus en coton conventionnel, je ne suis jamais déçue.

Ce qui fait pour moi, un argument vraiment très important pour tenter de vous amener à privilégier les tissus en coton bio plutôt qu'en coton conventionnel.

Je n'ai pas parlé de la traçabilité mais c'est également un point important. J'obtiens très peu d'informations sur les lieux de récolte, transformations, teinture des tissus de cotons conventionnels. Pourtant en Bio, j'ai rarement besoin de demander. Le fournisseur met en avant la traçabilité du coton Bio ce qui permet une meilleur visibilité de l'impact sur la consommation energétique du transport des textiles. Et pourquoi pas, de priviliéger ses achats en fonction.

 

Pour aller plus loin, si cela vous intéresse, il existe encore d'autres alternative que l'achat de coton bio seul :

- Le coton recyclé ou mieux de coton bio recyclé

- Le coton bio préteinté, le fruit est déjà teinté (tous les cotons n'étaient pas dans la nature blanc, on recherche aujourd'hui à retrouver des couleurs naturelles de coton pour éviter la teinture)

- Le chanvre, plus écologique que le coton bio. Peut-être cultivé en France. Ou le mélange chanvre-coton bio.

- Le Lin, également plus écologique que le coton bio et cultivé en France. Ou mélange lin-coton bio.

- Le coton bio tissé ou tricoté en France ou en Europe. J'ai peu abordé cet aspect mais la majorité des tissus sont aujourd'hui transformés dans des pays lointains (Chine majoritairement). Relocaliser permet de s'assurer des bonnes pratiques éthiques & environnementales de la production tout en participant à la sauvegarde d'un savoir-faire ancien. Bien-sûr, cela ajoute un surcoût supplémentaire important.

Retrouvez tous nos tissus en coton de chanvre, lin et coton bio sur cette page. Nous privilégions les transformations locales.

Bookmark and Share

Mots-clés du blog:

Commentaires | Publié dans Tutoriels & conseils par Amandine

Les matières et fibres Textiles

15 avr. 2019 00:00:00

La communauté couture ne cesse de grandir et je me réjouis de voir de plus en plus de personnes s'intéresser à ce savoir-faire qui tombait en désuétude il y a 30 ans.

Ces dernières années, les fournisseurs de tissus se sont également modernisés pour les entreprises de ventes de mercerie comme la notre.

Les gammes de tissus se sont diversifiées. Autrefois, il y avait une large différence entre les tissus que l'on pouvait retrouver dans les collections prêt-à-porter et les tissus en magasins de tissus au mètre. Aujourd'hui, les fournisseurs suivent de très prêt la mode, tout est confondu et les passionnés de couture peuvent retrouver les mêmes matières, styles d'imprimés en prêt-à-porter et en tissus vendus au mètre.

La tendance est donc toute naturelle de pouvoir créer de ses mains des vêtements qui peuvent ressembler un peu (mais pas trop) à ceux que l'on pourrait trouver chez nos marques fétiches de prêt-à-porter. Avec les mêmes tissus...

Pourtant, le processus de création n'est pas le même, coudre un vêtement avec un patron sur lequel on a flashé, choisir le tissu, le fil, la mercerie puis la découpe, l'assemblage, la couture. Tout cela demande un temps considérable. Soit, c'est aussi une passion.

Mais, à mon sens, le choix du tissu (entre autre) est primordial. Les critères de choix pourraient être les suivants :

Le tombé (matière, tissage...)

Le style (motif, type de tissage ou traitement)

Le coût

La facilité à coudre

La durabilité

L'impact environnemental

Loin de moi l'idée de pointer du doigt certaines matières ou de culpabiliser les passionnés de couture. J'aimerais juste, par cette série d'articles sur les fibres textiles, tenter de faire le point sur les différentes fibres textiles, d'où elles viennent, comment sont-elles transformées en tissus et quel impact cela peut avoir sur notre envionnement et sur sa durabilité, soit les 2 derniers points cités.

En tant que magasin en ligne de tissus, notamment issus de coton biologique et de Tencel , j'ai de plus en plus de demandes à ce sujet. La thématique étant riche et passionnante. Je trouve qu'elle n'est malheureusement peut abordée pour la couture. Je retrouve le plus souvent des informations sur les 4 premiers points mais rarement sur le reste.

Ces articles sont issus de différentes lectures et se veulent non exhautifs. N'hésitez pas à ajouter votre point de vue en commentaire.


 

LES FIBRES TEXTILES

 

La diversité des fibres est de plus en plus riches avec l'innovation grandissante. Elles tiennent compte de l'augmentation des besoins, par exemple pour les tissus techniques comme dans le sport mais aussi de l'attirance plus forte pour les fibres non animales (vegan), ou bien même des problèmes environnementaux que certains génèrent.

On trouve aujourd'hui des fibres :

Naturelles (coton, lin, soie, laine, etc)

Chimiques (polyester, viscose, polyamide, etc)

Ce tableau présente les principales fibres, matières textiles par type. Je n'ai pas noté toutes les fibres existantes car elles restent rares et ne se retrouvent pas encore en mercerie (à base de caseïne de lait, d'ananas, de maïs, soja, etc)


les fibres textiles


LA REPARTITION de LA production


D'après les derniers chiffres, la production mondiale de textile est de 105 Millions de tonnes en 2017.

J'ai cherché à créer un graphique simple de la répartition de la production en pourcentage. Sachant que la principale fibre naturelle produite est le coton et la principale fibre chimique produite est le polyester.

Pour donner un ordre d'idée de l'évolution de la production de fibre. En 1963, la répartition globale était la suivante :

- 65% de coton

- 26% de fibres synthétiques

- 9% laine

Graphique repartition fibres textiles

 

AUGMENTATION DE LA PRODUCTION


L'augmentation de la production de fibres issues du pétrole (polyester notamment) est donc considérable au vue de ces chiffres. La consommation totale de fibres textiles est, elle aussi, en pleine augmentation : d'environ 40 Mt en 1990, elle est aujourd'hui de 105 Mt !

La Chine, l’Union européenne et l’Inde sont les trois premiers exportateurs de textiles en 2015, représentant ensemble près des deux tiers des exportations mondiales.

production mondiale de vêtements graphique

Il faut savoir que le polyester présente une industrie très impactactante sur la destruction de l'environnement, non seulement elle utilise une source d'énergie non renouvelable (le pétrole) mais en plus, les vêtements relachent des microfibres plastiques à chaque lavage.

La culture de coton qu'en a elle nécessite beaucoup d'eau, de soleil et de pesticides. Même si ces dernières année, l'irrigation agricole s'est modernisée pour consommer moins d'eau. L'utilisation intense de pesticides (principale utilisation mondiale de pesticide), afin d'obtenir de meilleurs rendements, reste un problème pour l'environnement, l'agriculteur et le consommateur.

La 3ème fibre en hausse, que l'on voit partout, notamment dans le monde de la couture, est la viscose. Cette fibre à base de cellulose, du bois donc, demande un procédé chimique à base de soude caustique mélangé à du disulfure de carbone afin d'être tranformé en une pâte pour créer des filaments. Cette fibre en plein essort est malheureusement responsable de la hausse de la déforestation et son procédé de fabrication est extrêmement polluant.

Ces 3 matières principales ont donc un impact fort sur l'environnement pour leur fabrication. Je ne parle pas ici de la teinture qui peut également avoir d'autres répercutions néfastes sur l'environnement.

Après ce tour d'horizon, qui, je l'espère, vous permettra d'y voir plus clair sur les différentes fibres textiles existantes. Je souhaite consacrer des articles dédiées aux fibres principales (à consulter prochainement) :

Le coton

Le polyester

La viscose

Le lin

Le Lyocell (Tencel)

Le chanvre

Les fibres à tricoter

Mais aussi :

Classement de l'impact écologique des fibres textiles

Les labels textiles

Que faire de nos vêtements usagers ? revente, recyclage, upcycling & cie


Une des sources les plus intéressantes et agréable que j'ai utilisée pour rédiger mon article est issue d'une page dédiée de l'ADEME

Bookmark and Share

Mots-clés du blog:

Commentaires | Publié dans Tutoriels & conseils par Amandine

C'est quoi un échantillon ? A quoi çà sert ?

Au tout début de chaque ouvrage à tricoter, on parle d'échantillon... Mais qu'est-ce que c'est ?

échantillon laine fonty numero 5

L’ÉCHANTILLON AU TRICOT

L'échantillon c'est tout simplement un carré tricoté de 10 x 10 cm. Ce qui nous intéresse dans ce carré, c'est le nombre de mailles : en largeur et le nombre de rangs : en hauteur.

Sur chaque pelotes à tricoter, un carré est dessiné donnant "zz" m x "yy" rangs.

L'échantillon est également indiqué en début de chacun des ouvrages à tricoter.

Cette petite indication est juste indispensable avant de commencer n'importe quel ouvrage au tricot !

échantillon au tricot

A QUOI ÇA SERT  ?

Il est là pour vous guider au préalable afin que votre tricot soit exactement aux bonnes dimensions par rapport à l'ouvrage terminé.

Car oui, vous ne tricotez peut-être pas de la même manière que la personne qui a validé l'échantillon dans la filature ni même celle qui a créé l'ouvrage. Votre tricot peut être plus serré ou plus lâche. Tout dépend de la tension de votre fil.


COMMENT TRICOTER L’ÉCHANTILLON ?

Il faut commencer par regarder le nombre de mailles indiqué sur votre pelote ou sur votre modèle à tricoter. Sur mon exemple de la laine Numéro 5 de Fonty, il est indiqué 20 mailles pour 10 cm.

Je monte mes 20 mailles +2 mailles [on ne sait jamais si vous tricotez trop serré] +6 mailles pour avoir 3 mailles en plus de chaque côté qui seront tricotées au point mousse.

Commencez par tricoter 3 rangs au point mousse et faites les 3 mailles du début, 3 mailles de la fin au point mousse également afin d'obtenir un échantillon qui ne roulotte pas.

Pour le reste : Tricotez le point indiqué dans votre ouvrage !

Au niveau de la hauteur, tricotez au-delà des 10 cm pour avoir l'intérieur de votre tricot (sans point mousse) de 10 par 10 cm. Rabattez toutes les mailles et coupez votre fil.

LE BLOCAGE

Ensuite vous devez bloquer votre échantillon. C'est à dire :

- laver le petit carré avec votre savon spécial laine (ou vinaigre blanc)

- essorer

- laisser sécher bien à plat en fixant sans tirer ses bords.

LA MESURE

Il vous suffit ensuite de mesurer votre échantillon. Toujours bien à plat et à l'aide d'une règle. Personnellement, je préfère utiliser la règle japonaise qui est très précise plutôt qu'un mètre ruban qui a tendance à vriller, par exemple.

Vous mesurez au centre de votre carré le nombre de mailles pour les 10 cm de large et le nombre de rangs pour les 10 cm de hauteur.

Attention pour le point mousse, il faut bien compter en hauteur : "les vagues" et les "creux de vagues"

tricot échantillon laine numéro 5 Fonty

tricot échantillon laine numéro 5 Fonty

 

ET SI L’ÉCHANTILLON NE CORRESPOND PAS ?

Là c'est le drame... Si votre échantillon a quelques mailles en plus pour 10 cm par rapport aux indications de l'ouvrage : c'est que vous tricotez trop serré.

Au contraire, si vous avez des mailles en moins : vous tricotez trop lâche.

La solution qui s'offre à vous :

- vous avez plus de mailles que l'échantillon : recommencez avec un n° d'aiguilles plus grand

- vous avez moins de mailles que l'échantillon : recommencez avec des aiguilles plus fines

Dans le cas de mon échantillon photographié, il y a peut-être un problème au niveau du carré indiqué par les laines Fonty (que j'adore cependant...)

Sur la photo en début d'article : mon échantillon indique 20 mailles pour 10 cm et j'en obtiens que 16 mailles ! Ma façon de tricoter est donc plus lâche que celle proposée par Fonty.

Pourtant je vous assure que je n'ai pas de soucis avec les autres laines, ça tombe toujours dans les clous. J'ai remarqué le même souci, par exemple, avec la laine Ambiance de Fonty.

QU'EST-CE QU'IL SE PASSE SI JE NE LE FAIS PAS ?

Et oui, on a souvent l'impression de perdre du temps en tricotant ce fameux échantillon. Surtout que c'est juste avant de démarrer son projet tricot et notre tête n'est vraiment pas aux essais, on a envie de commencer à tricoter l'ouvrage, tout de suite-maintenant.

Mais je vous assure que si vous venez de terminer votre premier pull et que vous vous apercevez qu'il y a 5 cm d'écart dans la largeur en moins, qu'il est du coup ultra serré...Vous deviendrez très motivé pour tricoter l'échantillon la prochaine fois (ça sent le vécu...)

En fait c'est simple. Si vous avez une différence d'une ou deux mailles sur 2,5 cm vous pouvez avoir jusqu'à 13 cm de différence sur un vêtement adulte.

Bookmark and Share

Mots-clés du blog:

Commentaires | Publié dans Tutoriels & conseils par Amandine

Comment tricoter des chaussettes ?

30 nov. 2016 00:00:00

Vous rêvez d'une jolie paire de chaussettes bien chaude pour cet hiver et vous savez tricoter ? Deux points positifs pour enfin vous lancer.

Le matériel

- 1 jeu de 5 aiguilles double pointes KnitPro ou d'aiguilles circulaires 3 mm

- 1 pelote de laine Balade de Cheval Blanc

- 1 modèle simple de chaussettes

La méthode

Le tricot de chaussettes peut faire un peu peur vu de loin, pour commencer on tricote en rond !

Mais rassurez-vous, tricoter en rond n'a rien de difficile, voici une vidéo qui pourrait vous aider.

Traditionnellement, on commence les chaussettes par la tige pour descendre vers la pointe de pied. D'autres modèles se présentent dans l'autre sens ce qui peut être pas mal pour essayer sa chaussette en même temps que l'on tricote.

La tige et le pied ne sont pas difficiles à tricoter. Pour le talon, il existe de nombreuses méthodes en fonction du rendu souhaité. Vous me demandez la meilleure méthode de talon, en voici une (en anglais sur ravelry).

La pointe quant à elle, est la période gratifiante de la chaussette : les diminutions finales ! Elle demande à réaliser des diminutions suivant le modèle, rien de compliqué.

 

Les aiguilles à tricoter

Les aiguilles doubles pointes ne sont pas très simples à manier au premier abord mais après une première prise en main, cela va assez vite.

Avec les aiguilles circulaires de KnitPro , vous ferez la méthode du magic loop. C'est une méthode simple qui pour ma part, prend un peu plus de temps.

Je vous conseille de prendre du n°3 en aiguilles. Riquiqui me direz-vous ? Mais c'est le numéro idéal pour les chaussettes, plus épaisses que dans le commerce et donc bien chaudes mais assez fines tout de même pour continuer à rentrer dans vos chaussures !


La laine

Quelle laine allez-vous choisir ? Ce choix n'est pas anodin. Quitte à tricoter des chaussettes, autant qu'elles tiennent bien chaud aux pieds et qu'elles durent longtemps, non ?

La laine idéale doit contenir une majorité de laine et un peu de polyamide. Le polyamide va permettre à la chaussette de résister aux frottements. Nous vous proposons notre laine favorite :

- Les pelotes Balade de Cheval Blanc.

Parmi cette laine, vous aurez le choix entre de nombreux coloris mais aussi la gamme écologique ! A savoir un fil réalisé à partir de fibres entièrement recyclées : 70% laine, 20% polyamide et un mélange de 5% d'autre fibres.

Si vous souhaitez faire original, penchez pour le bicolore , vous ne vous en lasserez pas.

Cette laine se tricote aux aiguilles n°3, toujours notre n° idéal pour tricoter votre première paire de chaussettes.

Vous n'aurez besoin que d'une pelote pour réaliser votre paire de chaussettes.

Le modèle

Maintenant, on se lance, vous allez voir, tricoter des chaussettes est une magnifique expérience ! Mais quel modèle choisir  ?

Choix crucial car tricoter de chaussettes peut-être un peu long, surtout qu'il faut en tricoter 2. Il vous faut donc un modèle qui ne vous lasse pas pour que vous restiez motivé pour la 2ème chaussette.

Même si un modèle simple en jersey peut vous attirer au premier abord, je vous conseil plutôt de commencer avec un point relief ou avec une torsade facile.

Si vous avez un compte ravelry (le facebook du tricot), sinon je vous conseille d'en ouvrir un, c'est facile et gratuit (attention le site est en anglais). Certains modèles faciles proposés sont en français :

- Hermione's everyday socks

- Les chaussettes de la Shtroumpfette

- Pretty harbour (anglais)

Personnellement, j'aime beaucoup également celles-ci et leurs petits motifs en croisillons



Vous avez choisis ? Alors lancez-vous. Des chaussettes bien chaudes pour Noël, c'est une bonne idée de cadeau, non ? N'hésitez pas à partager vos réalisations de chaussettes en laine Balade sur notre page Facebook ou Instagram #aetapatrons.


Bookmark and Share

Mots-clés du blog:

1 Commentaires | Publié dans Tutoriels & conseils par Amandine

Il commence à faire froid, alors nous pensons hiver, manteaux, tricot ?!

Qu'est-ce qu'il vous plairait de coudre pour cet hiver 2016/17 ? Pour vous aider dans vos recherches, nous vous présentons notre sélection avec de belles nouveautés !

Les boutons pour manteaux

Nos tissus pour manteaux :
lainage et laine bouillie

Les kits à tricoter

Le velours milleraies

 

 

Nos magnifiques laines bouillies de luxe rouge, noir et bleu seront parfaites pour vous coudre un manteau cet hiver. Ces laines bouillies sont en 100% laine de très belle qualité. Les boutons en métal, bois,corne ou marbrés sont idéaux pour manteaux et veste d'hiver.

N'oubliez pas nos brandebourgs , ces pattes se cousent sur un caban, une cape ou un manteau et peuvent donner un effet très chic. Nous avons des brandebourgs à coudre en cuir ou en simili.

Si vous souhaitez vous mettre au tricot pour cet hiver, nous vous proposons

des Kits à tricoter pour débutants ! :

De très beaux accessoires comme le kit du bonnet Pavel avec sa laine mohair, le kit du snood Sorlin en laine XXL et les mitaines minutes en laine française recyclée. Tenez-vous informés de la sortie des nouveaux kits à tricoter au courant de l'hiver par ici.



Les patrons de jupe, poncho, veste et de sur-pull à coudre réalisés par A&A peuvent être de bonnes idées de projet couture à réaliser pour cet hiver.

Et vous, qu'est-ce qui vous ferait rêver de coudre pour cet hiver ?

Bookmark and Share

Mots-clés du blog:

Commentaires | Publié dans Tutoriels & conseils par Amandine

Nous sommes nombreus(es) à chercher le maillot de bain idéal pour cet été... Et si on se lançait pour en coudre un unique et original ?

Nous avons remarqué le succès de nos fermoirs de maillot de bain et des crochets, boucles de réglage & anneaux de soutien-gorge.

Tout ce petit matériel nécessaire à la couture de maillot de bain et de soutien-gorge paraît difficile à trouver en France. Nous sommes donc parties à la recherche de fournisseurs pour étoffer notre gamme et pour vous résumer le matériel utile.


Le matériel de base pour coudre de la lingerie (tout type) :

- Fil mousse

- Aiguilles jersey

Maillot de bain

Pour un maillot de bain, il vous faudra trouver le tissu lycra ultra extensible mat ou brillant ou à motifs. De notre côté, nous n'avons pas encore rencontré la qualité idéale à vous proposer...

Pour les ourlets, on ajoute un élastique très plat, invisible et résistant à l'eau de mer, j'ai nommé la laminette !

Pour fermer votre maillot de bain, nous avons mis en ligne une multitude d' agrafes dos en métal ou en plastique .

Vous pouvez également coudre une coque de maillot de bain pour amener plus de structure, nous en avons en chair ou en blanc.

Sous-vêtements

Pour coudre vos dessous (soutien-gorge et culotte, tanga, boxer...) il vous faut du tissu jersey assez doux contenant un peu d'élasthane. Nous vous conseillons de la maille en coton biologique qui sera très douce à porter.

Pour les bretelles, il vous faudra soit les coudre vous même à partir du même tissu et un élastique, soit en acheter des toutes faites. Nous avons des bretelles au mètre élastiques transparentes, double face, blanche et aux coloris pastel :


Bonne nouvelle, afin de régler vos bretelles et les attacher comme il faut au soutien-gorge, nous vous proposons un grand choix de coloris et de matière :

- les boucles de réglage

- les crochets de bretelles

- les anneaux de bretelles

Si vous cherchez à coudre un soutien-gorge avec baleine, nous avons également du choix en taille d' anneaux de bretelles ainsi qu'en protèges armature .

Pour agrafer votre soutien-gorge au dos vous aurez le choix entre :

- la bande d'agrafes au mètres en coloris chair, blanc ou noir

- les agrafes blanches par deux avec élastique

Vous pouvez également retrouver nos rallonges de soutien-gorge par là.

Bon maintenant vous avez la base de vos dessous, parlons maintenant ornement. vous pouvez ajouter de la dentelle élastique, large, fine ou alors border une bande mat, satin ou mousseline comme un biais (mais très élastique) :

- Les larges dentelles élastiques lycra : les bleu, rose ou verte à paillettes, la grise ou la blanche.

- Les fines dentelles élastiques , à picots ou à feston.

- les bandes prépliées mat, satin ou mousseline .

Retrouvez également par là nos noeuds de lingerie blanc ou écru.


Petit plus pour faire tenir vos dessous ou votre maillot de bain sans bretelles (utile également pour les robes bustier ): la bande silicone au mètre !

Bookmark and Share

Mots-clés du blog:

Commentaires | Publié dans Tutoriels & conseils par Amandine

Apprendre à tricoter : les bases

3 févr. 2016 00:00:00

L'hiver commence à se faire ressentir timidement en ce début 2016... Le moment idéal pour vous (re)mettre au tricot !

Depuis que je donne des cours de tricot (cela fait déjà 6 ans !), j'ai eu beaucoup de personnes entièrement débutantes, c'est à dire qui partent de zero. Cela me permet aujourd'hui de vous faire un petit récapitulatif de conseils de bases si vous ressentez l'envie de vous mettre au tricot.

apprendre à tricoter laine

1/ La base

De quoi avez-vous besoin pour commencer à tricoter ?

- Une paire d'aiguilles à tricoter

- Une pelote

- Un modèle très facile


schema apprendre à tricoter

2/ Le choix du modèle pour débuter

Très important ! C'est la 1ère chose que vous devez trouver. Il est important au tricot de commencer petit, car cela peut être très vite frustrant de commencer une longue écharpe et de se rendre compte au milieu qu'on a perdu la motivation pour la terminer.

Je vous conseille donc de débuter par des accessoires adulte ou des vêtements pour bébé ultra-simple. Le point le plus facile pour débuter reste le point mousse. Vous pouvez également tester le point jersey mais les côtes, vous verrez ça plus tard !

point jersey et point mousse tricot

Le snood (ou tour de cou) et les mitaines sont idéaux pour commencer. Voyez par exemple le Snood Sorlin aux aiguilles 15 et les mitaines Triade aux aiguilles 6. C'est tout droit et tout au point mousse. Pas de diminution ni d'augmentation mais un rendu rapide et super joli !


kit tricot mitaine et snood debutant

Pour un vêtement de bébé, je vous conseille le gilet Paul, légèrement plus compliqué que les accessoires (on augmente de plusieurs mailles) et les aiguilles sont un peu plus fines mais les explications claires vous guideront facilement jusqu'à la couture finale et vous serez fier(e) d'offrir ce petit gilet à un bébé. Il est également disponible en kit.

Kit tricot bébé facile gilet Paul

3/ Choisir la pelote

Choisir ce qu'on appelle communément "la laine" n'est pas si évident. Vous trouverez dans de nombreuses merceries des pelotes avec des coloris bien jolis mais malheureusement ne contenant pas 1 gramme de laine !

- La matière :

J'ai fait le choix de vous proposer sur le site, uniquement des fils à tricoter avec une majorité de matière naturelle.

La matière peut être : de la laine de mouton (principalement mérinos, très douce), du fil recyclé de différentes matières, de l'alpaga (légèrement poilue et plus chaude), du mohair (plus nuageux), du coton (plus léger pour l'été) ou du cachemire et même de la soie.

Pour débuter je vous conseil d'acheter une pelote de 100% laine, 100% recyclé ou 100% coton (si c'est destiné à l'été ou pour un bébé). Les autres laines sont plus onéreuses et il est parfois moins clair de bien observer ses mailles ou de détricoter sans faire de noeuds (alpaga et mohair notamment).

Nos pelotes à tricoter spéciales débutants :

laine tricot débutant

- La grosseur du fil :

Il est très important de bien choisir l'épaisseur du fil pour débuter le tricot ! C'est même primordial.

La grosseur de la laine idéale que je conseille pour débuter le tricot est pour aiguilles 5 mm jusqu'à 15 mm.

Le numéro d'aiguilles est toujours indiqué sur l'étiquette de la pelote (voir ci-dessous) :

etiquette pelote laine

4/ Choisir la paire d'aiguilles à tricoter

Le numéro de la paire d'aiguilles à tricoter dépendra du fil que vous avez choisi (et si vous avez suivi, indiqué donc sur l'étiquette de la pelote). Les numéros des aiguilles à tricoter correspondent à leur diamètre en millimètre. Elles vont de 2 mm à 25 voire 30 mm !

Il existe également différentes formes d'aiguilles : droites, circulaires, double pointes...

Les aiguilles circulaires et double pointe ont été mises au point pour tricoter en rond sans couture : bonnets, gants, mitaines, chaussettes, etc. Mais les nouvelles gammes d'aiguilles à tricoter circulaires interchangeables (gamme Knitpro par exemple) peuvent être très pratiques pour tricoter des réalisations droites (en aller-retour) et circulaires, plus besoin d'acheter à la fois des aiguilles droites et des aiguilles circulaires ! Elles demandent un léger budget supplémentaire de départ mais vous serviront toute votre vie.

Pour débuter, si vous ne savez pas encore si vous et le tricot c'est pour la vie, je vous conseille d'opter pour les aiguilles à tricoter droites de 25 à 35 cm de long. 25 cm étant un minimum et pour les petits ouvrages de bébés et enfants.

Vous aurez également le choix dans la matière des aiguilles à tricoter ! De plus en plus de type d'aiguilles existent et c'est tant mieux.

Il existe des aiguilles en métal, utilisées depuis la nuit des temps, elles ont l'avantage de ne pas casser mais peuvent être lourdes (en plus du tricot), trop glissantes pour débuter, bruyantes et provoquer des allergies.

Vous aurez le choix également dans les aiguilles en bois : bambou ou bouleau.

aiguilles à tricoter en bois, bambou ou bouleau

Les aiguilles en bois sont beaucoup plus légères que celles en métal et ne laissent pas glisser les mailles. Le bambou reste fragile pour les aiguilles de petite tailles (2 à 3,5mm) mais le bouleau est un des plus résistants ! Retrouvez notre gamme d'aiguilles Basix Birch de Knitpro en 100% bouleau. En plus, les aiguilles en bois sont très jolies !

Il reste les aiguilles en plastique que je ne préfère pas vous proposer, elles accrochent un peu trop la laine, les mailles ne glissent pas bien et le toucher m'a toujours paru désagréable. Par contre elles ne cassent pas et sont également très légères.

Bookmark and Share

Mots-clés du blog:

2 Commentaires | Publié dans Tutoriels & conseils par Amandine

Vous commencez à coudre ou vous cousez déjà depuis un petit moment et voilà, les patrons, on les trouve avec ou sans valeurs de couture. Quand on est novice, on s’y perd et on ne comprend pas le “pourquoi du comment” et quand on a l’habitude de coudre, on est adepte des “avec valeurs de coutures” ou des “sans valeurs de coutures”.

 

Patron et valeur de couture

 

En tant que professionnelle, je vais essayer de vous expliquer les avantages et  les inconvénients de chaque méthode.

Patrons sans valeurs de couture (ou valeurs de coutures non incluses)

Tout d’abord, travailler sans valeurs de coutures permet de vérifier toutes les cohérences de longueurs d’assemblage : par exemple, le col fait-il bien la même longueur que l’encolure sur lequel il sera monté ? Quelle est la valeur de l’embus(*) d’une manche ? etc …

Au sein de notre bureau d’études tous les patrons sont élaborés dans un premier temps sans valeurs de coutures, nous digitalisons aussi sans valeurs de coutures et ensuite, nous vérifions grâce à un des outils de notre logiciel toutes les cohérences de longueurs (voir plus haut, mais aussi, les coutures de côté etc..).

Donc si vous achetez un patron sans valeurs de coutures, vous aurez à les ajouter sur le tissu et à faire un marquage

Avantages : précision du montage permettant de belles finitions et facilite tous les montages délicats, facile à modifier car vous savez où est le contour d’origine du patron. Pour un modèle dont vous n’êtes pas sûre, vous pourrez prendre la précaution d’ajouter de plus grandes valeurs de coutures pour faire un essayage.

Inconvénients : cette méthode est longue car vous avez à ajouter les valeurs de coutures précisément et vous avez à faire le marquage du contour du patron, donc il vous faut de bons outils de marquage, pérennes le temps de votre montage et précis.

Pour en revenir à notre bureau d’études, lorsque nous avons vérifié tout notre patron, nous ajoutons les valeurs de coutures parce que ce sont des patrons destinés à l’industrie et que tous les essayages de mises au point ont été faits, alors nous adaptons les valeurs de coutures au type de montage et au matériel du façonnier (**). 0,5  ou 0,7 ou 1 cm etc… suivant les types de couture.

 

Report ligne de couture avec roulette

 

Patrons avec valeurs de couture (ou valeurs de coutures incluses)

Donc si vous achetez un patron valeurs de coutures comprises, vous n’avez pas de travail supplémentaire à faire sur le tissu, vous pouvez mettre en place, épingler et couper directement le long du bord de patron, il faut juste que vous connaissiez la valeur de la réserve.

Avantages : beaucoup plus rapide à couper et à monter, il n’y a pas de traits de couture à faire correspondre.

Inconvénients : si le montage est très technique, vous n’avez pas le repère du contour de patron pour vous guider, cela demande une grande maîtrise des techniques de couture. Les valeurs de coutures ont été fixées, vous n’avez pas beaucoup de marge de manoeuvre en cas d’essayage.

 

Notre conclusion : privilégiez les patrons valeurs de coutures comprises pour tous les vêtements très simples sur lesquels vous ne voulez pas passer trop de temps.

Mais si vous vous lancez dans du “beau” pour lequel, vous voulez que le tombé soit impeccable ce qui sous-entend quelques essayages, si vous êtes précise et méticuleuse, prenez un patron sans valeurs de coutures.

 

Lexique :

*embus : la tête de manche est toujours légèrement plus grande que l’entournure, sur laquelle elle est montée, cette différence de longueur est placée au montage en haut de la manche sur une petite distance de part et d’autre de la ligne d’épaule. Ce ne sont pas des fronces, c’est un montage en embus, c’est à dire qu’on joue sur la capacité du tissu à absorber une petite différence de longueur au montage. Cet embus permet de garnir la partie ronde de l’épaule sans que la manche tire.

**façonnier : entreprise de sous-traitance s’occupant uniquement du montage de collections de vêtements

Bookmark and Share

Mots-clés du blog:

2 Commentaires | Publié dans Tutoriels & conseils par Nadine

Le fil à coudre est un des éléments majeurs à prendre en compte quand on se met à la couture. Avec le patron, le tissu et la machine à coudre bien sûr.

Fil à coudre pour machine

Pour bien choisir son fil à coudre, il faut prendre en compte :

- la couleur : la couleur du fil à coudre doit être assortie au tissu. On choisit la couleur dominante de notre étoffe. Que notre tissu soit à fleurs, à rayures ou à motifs géométriques. En général, il vaut mieux tabler sur une couleur plus foncée que son tissu.
Comme il est difficile de choisir une couleur sur internet, nous proposons l'envoi d'un échantillon de votre tissu pour que nous adaptions gratuitement la couleur du fil à coudre.

- La matière : la matière la plus courante en fil à coudre est le polyester. Le coton est également disponible en fil à coudre mais il est assez onéreux. Les fils à coudre en polyester offrent un plus grand choix de couleurs pour un prix économique.

- la qualité : Attention, il ne faut surtout pas lésiner sur la qualité du fil à coudre ! Il existe une multitude de fils à coudre pour machine à très bas prix mais de mauvaise qualité qui, à la longue, abîmeront votre machine à coudre. Attention donc aux fils à coudre de supermarché ou assortiments sur internet.

Malheureusement, nous connaissons très bien le problème grâce à notre service de réparation de machines...
Nous vous conseillons donc de choisir un fil à coudre légèrement plus cher mais de haute qualité. Le fil à coudre d'A&A est fabriqué en France et n'a jamais causé le moindre soucis à nos machines...

Il est possible de tester la qualité du fil à sa solidité, le fil à coudre que nous proposons résiste à un poids de 1,1kg.

Fil à coudre pour machine

Les différents types de fils à coudre ;

- Le fil à coudre classique : pour la confection de vêtements et de décorations de tous type. C'est le fil universel pour machines à coudre familiales. Nous le proposons en 240 coloris.

Vous pouvez choisir un conditionnement différent : en petite bobine de 200m, en bobine moyenne de 1000m ou en cône de 5000m qui est particulièrement adapté à la surjeteuse mais qui peut également s'utiliser en machine à coudre grâce à un adaptateur : le porte-cône.

- Le fil à coudre élastique : Fil particulièrement utilisé pour réaliser les smocks ou les fronces. Il s'utilise également en tricot pour resserer les côtes d'une chaussette.

- Le fil mousse : Fil à l'aspect gonflant. Le fil mousse est particulièrement utilisé à la surjeteuse ou à la machine à point de recouvrement pour la couture de tissu en maille. C'est pourquoi il est proposé en cône de 2000m ou 10000m. Le fil mousse est utilisé fréquemment pour la lingerie, les maillots de bain et les vêtements de sport.

 

Si vous débutez en couture, vous verrez qu'il faut vite avoir un assortiment des couleurs principales et surtout le blanc, le noir et l'écru. Si vous cousez régulièrement, il est recommandé de prendre des bobines de 1000m, plus économiques.

Bookmark and Share

Mots-clés du blog:

Commentaires | Publié dans Tutoriels & conseils par Amandine
--- ---

21 article(s)

Par ordre croissant
par page
Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3